La Tour de Crest : plus haut donjon d’Europe

Place de choix au cœur du département Drômois, la ville de Crest est la première porte ouvrant la voie vers les montagnes du Diois et la Drome Provençale, terre des lavandes, qui participent largement à faire de la région un haut lieu de villégiature. Abritant un vieux village médiéval, la ville de Crest est célèbre également pour son donjon de 52 mètres de hauteur surplombant la vallée et bénéficiant d’un état de conservation des plus intéressants. Place forte de la région, la Tour nous livre un passé historique riche, à découvrir au détour des cachots….

Un monument historique

Sur ordre de Louis XIII qui trouvait que le château de Crest défiait les fastes du grand Versailles, le cardinale de Richelieu fit détruire la forteresse, épargnant toutefois son donjon qui servit durant des siècles de prison pour les détenus politiques, de droit commun mais aussi les Huguenots persécutés durant l’inquisition et qui laissèrent des témoignages non négligeables sur les murs de la Tour.

Des témoignages d’un passé emprunt de persécutions qui ancrent la réputation de la reine de la Drome parmi les lieux caractéristiques du tourisme patrimonial, vestige d’un Moyen Age rythmé par les conflits d’intérêt et la chasse aux sorcières.

Un emplacement stratégique

Flanquée d’un corps principal servant de bouclier face aux assauts ennemis, la Tour de Crest est érigée sur 4 étages partagés entre les salles communes à l’instar des salles de réception, de nombreux cachots mais également de larges terrasses permettant d’avoir une vision panoramique sur les environs et d’observer le massif des 3 becs, Roche colombe et de prévenir les éventuelles invasions.

Un monument exceptionnel à découvrir entre une ballade au cœur de la foret de Saou , une visite du jardin des oiseaux d’Upie ou encore une baignade dans la Drome.

Laisser un commentaire

  • Speed
    0.0
  • Criteria 2
    0.0
  • Criteria 3
    0.0