La méditation pour les nuls : 3 points essentiels

On parle partout de méditation, pourquoi ne pas commencer en essayant cet été ? La méditation est à la mode, on en parle partout et les annonces fleurissent. Ses mérites sont reconnus et loués. La méditation est ce qui permet de savoir qui l’on est. On descend au fond de son être, on circule à l’intérieur de soi-même, on se connait et se reconnait. De plus, elle permet de colmater les brèches et de se soigner. Elle est ce qui permet de changer vraiment. Selon l’expression des Tibétains, « le Diamant coupeur » nous délivre de nos liens, il est l’instrument souverain de libération. Mais ses effets psychologiques dans notre vie sont moins importants que ses effets spirituels : grâce à elle il est possible de retrouver notre Être véritable. Sous le masque de l’Ego, le Soi se découvre et un jour la Réalisation se produit : on est enfin devenu ce qu’on avait toujours été, en promesse et en potentialité. Le gland est devenu un chêne. L’on a réussi le but de sa vie : savoir vraiment qui on est véritablement, trouver sa véritable nature : la conscience individuelle s’est muée en conscience cosmique. Il y a élargissement et non cessation. Voyons cela en trois points essentiels…

La posture

« Pas de méditation sans posture de méditation. La méditation vaut ce que vaut la posture. » Bien sûr quand on sait méditer, on peut méditer dans n’importe quelle posture, mais pour apprendre à méditer il vaut mieux apprendre d’abord une posture assise de méditation.

La pleine conscience

Il ne faut pas confondre le début et la fin, la simple posture et l’arrêt du mental. A nouveau en 2005, la méditation est mise à la mode avec le Mindfulness ou la Pleine Conscience. Le Dr. John Kabat-Zinn, né en 1944, a pu étudier la méditation au Mind and Life Institute du Dalaï-Lama. Puis à l’Université du Massachussets (USA) dans la Clinique de réduction du Stress qu’il dirigeait, il a mené des expérimentations à l’aide du yoga sur les douleurs chroniques (psoriasis). Puis il a mis au point dans les années 2000 un protocole de méditation de huit semaines à raison de deux heures et demie par jour. Son aspect scientifique a fait reconnaître la méditation aux USA, puis dans le monde entier. Sa méthode de méditation commence par le début : la concentration sur sa respiration, ses sensations corporelles (Scan corporel) et l’instant présent.

L’opportunité

Enfin on peut aller dans une école de méditation où l’on vous apprend à méditer. Et l’on peut aussi méditer tout seul à horaire régulier : le soir avant de se mettre au lit et de s’endormir, ou le matin en se réveillant pour bien débuter la journée. Mais l’essentiel est de profiter des opportunités : quand la méditation vient, l’accueillir et lui consacrer du temps en stoppant toutes les autres activités. Les Romains appelaient cela « carpe diem », cueillir l’instant, vivre le présent. Les vacances sont là pour flâner et se reposer. Les naturistes ont de nombreuses occasions pour cela : on peut vivre à cet instant un état merveilleux et inconnu. La Lumière vous apparaît soudain. A quoi pensez-vous quand vous ne pensez à rien ?

Laisser un commentaire

  • Speed
    0.0
  • Criteria 2
    0.0
  • Criteria 3
    0.0